Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Galféerie
  • La Galféerie
  • : Ecrivaine et "bidouilleuse", je suis fascinée par le Merveilleux. Les dryades, ondines, sylphes et autres esprits de la nature... inspirent ma créativité...dans l'écriture comme dans la création. En tout cas, j'espère que mon petit monde vous évadera ? Merci beaucoup de votre passage et de vos commentaires !
  • Contact

POUR NOS AMIES LES BÊTES

 Un clic pour les nourrir ! Merci

Recherche

Vacances à EFEEMER

 

imgp4388-copie-1

 

ICI

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 12:33

 

JE VOUS PRESENTE QUELQUES PLANTES CONNUES, AUX VERTUS PROTECTRICES,  VOIRE MAGIQUES !

 

Le trèfle à 4 feuilles :

Il est comme vous le savez tous, le plus connu des "porte-bonheur". Mais savez-vous que sa réputation date d'avant le christianisme quand, deux siècles avant J-C, les druides le recherchaient activement en même temps que le gui.

Il est recommandé, en particulier, pour favoriser la prospérité et pour vaincre la malchance. Rangez le -séché- dans votre porte-feuille.

Le laurier :

Trois feuilles, cueillies et bénies le jour des rameaux apportent chance et protection. C'est aussi un antiseptique efficace et utilisé comme tel, dans les temps anciens.

La moutarde :

Un dimanche, enfilez sur une épingle de nourrice 7 graines de moutarde séchées, accrochez la ensuite à un de vos vêtements ou glissez-là dans votre porte-feuille et n'y touchez plus. Ces vertus talismatiques assurent une protection contre les pensées négatives d'autrui , le  mauvais sort...la sorcellerie... 

 

Le prunellier :

Une feuille séchée de l'arbrisseau a aussi la réputation de porter chance. La conserver toujours sur soi, dans sa poche ou porte-feuille.

On peut aussi susprendre des branches aux murs extérieurs de la maison afin de mettre ses habitants à l'abri des influences négatives.

Le houx :

A l'occasion des fêtes de fin d'année, installez-le houx de décoration au moins un jour avant Noël et ne l'enlevez pas de suite aprés la fête. Gardes-le au moins jusqu'au nouvel an, puis prélevez en une belle feuille. Faites-la sécher et glissez-la en gage de chance et de prospérité dans votre porte-feuille jusqu'à l'année suivante.

 

Voilà, à vous maintenant de trouver celle qui vous correspond le mieux !

 

Aniélys

 

Texte tiré du livre : Toutes les recettes de la Magie de nos campagnes de Patrick Guérin.

  

Repost 0
Published by Aniélys - dans Un peu de magie
commenter cet article
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 12:10

   

Certaines dates, plus que d'autres sont à l'honneur chez les fées, dont le calendrier magique coïncide parfois avec celui des hommes.  

Le 1° mai : Beltaine

Le mois de mai, est le mois des fées par excellence. Le 1° mai, notamment, correspond à la fête celtique de Beltaine, marquant la fin de "la saison sombre" et inaugurant le début de la "saison claire".

Placée sous l'égide de Belen -LeSoleil-, Beltaine est une fête joyeuse, marquée entre autres par les arbres de mai, la magie amoureuse et les rituels de fécondité. C'est l'époque où les fées, sortant de leur long sommeil hivernal, apparaissent au grand jour pour repeindre les fleurs de couleurs vives et raviver leurs parfums. C'est aussi le temps où les bonnes dames changent de logis et déménagent d'une colline à l'autre.

Le 24 juin : La Saint-Jean 

La fête de la St Jean : le 24 juin et la nuit qui la précède (la plus courte de l'année ) constitue une excellente date pour partir à la rencontre des fées. Placée sous les auspices de la magie et des sortilèges, cette fête donne lieu à bien des enchantements. Ainsi, à minuit précis, l'eau des fontaines se transformerait-elle en vin et les pierres en pain. Magiciennes et sorcières s'en vont cueillir l'herbe de la Saint -Jean, qui a le pouvoir de conjurer les sorts...

Le 1° novembre : Samhain et Halloween

Le 1° novembre marque chez les Celtes le début de la saison sombre et la fête de Samhain, le dieu de la Mort. La veille, nuit de Hallowwen, les défunts et les esprits noirs se mêlent aux humains. Si Beltaine ets le moment privilégié pour observer les jolies fées, Halloween est davantage marquée par la présence des mauvaises fées, sorcières...

En réalité, cette sombre fête est décomptée du calendrier humain, la nuit d'Halloween se tient "hors du temps", entièrement réglée par les caprices du temps féerique.

Le 25 décembre : Jul

Le 25 décembre, qui jadis correspondait au solstice d'hiver, est également un grand rendez-vous féerique, marqué par les fêtes de Jul, le Nooël païen du Grand Nord. C'est l'époque où les fées de Noël, Berchta, Holle ou Befana, font leur tournée de foyer en foyer - entre le 6 décembre et le 6 janvier - pour apporter des cadeaux aux enfants.

Cette nuit de Jul est également nommée la "Nuit des Merveilles" en Bretagne, car l'ont dit que cette nuit-là les animaux se mettent à parler courramment, que les menhirs s'en vont boire dans l'océan (entre le premier et douzième coup de minuit) que les trésors enfouis apparaissent et que les îles submergées refont surface !

texte tiré du livre : Le guide du chasseur de Fées, d'Edouard Brasey

 

Repost 0
Published by Aniélys - dans Un peu de magie
commenter cet article
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 22:36

 

Comme promis, voici de plus près le petit lutin du "Jardin des Mélanges". ( voir la rubrique : jardins enchanteurs ) Adorable, avec son air faussement surpris, il n'a pas dit un mot, mais nous a joué un air joyeux de sa flûte de pan.

Subjugués, nous aurions pu rester ainsi toute la soirée, si notre guide "à quatre pattes et à moustaches" ne s'était brusquement levé, effarouchant du même coup notre petit musicien.

Aniélys

 

Repost 0
Published by Aniélys - dans Rêveries
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 22:37

              

Quand le soleil étire ses premiers rayons chaleureux, baignant de sa douce lumière, herbes et fleurs sauvages, sachez que n'est jamais très loin la petite fée du printemps. Enjouée et malicieuse, elle aime à se prélasser aux creux des coquelicots ou se poser altière à la cime d'un bleuet, à moins que vous ne la trouviez, pensive, en train de méditer sur un gentil bolet.

     

Repost 0
Published by Aniélys - dans Rêveries
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 21:48

    

 

Il n'y a pas que les champignons que l'on trouve dans la mousse. Pour preuve, ce petit couple de gnomes des bois a bien failli être cueilli et emporté dans mon panier de chanterelles !

Aniélys

 

 

Repost 0
Published by Aniélys - dans Rêveries
commenter cet article
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 16:19

 

 

En randonnée, dans une forêt reculée, je me suis brusquement penchée pour ramasser un.... affreux pot en plastique ! Et alors que je me désolais de voir ainsi nos belles forêts souillées par de sombres imbéciles, une petite voix fluette m'a remerciée, puis une seconde tout aussi charmante.

A mon grand étonnement, sortant de leur cachette- un vieux tronc évidé-  deux adorables lutins me regardaient. Ils ont salué mon geste, puis s'en sont retournés comme ils étaient venus.

 Aniélys

 

Repost 0
Published by Aniélys - dans Rêveries
commenter cet article
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 12:54

 

 

DUDULE AU TEMPS DE L' INSOUCIANCE  ! BIEN AVANT SA RENCONTRE AVEC LES FEES DE "L'ENFANT DES LIMBES" !

Repost 0
Published by Aniélys - dans Mon livre
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 21:21
 

 

 

A l'aube de la « Prophétie » qui changera le monde des fées et celui des hommes, un bébé vient à naître mais se perd dans les limbes. Alors qu'il attend sa délivrance, le Mal le ravit au Bien auquel il est destiné. Méandre, dryade corrompue, a décidé qu'il servirait sa malédiction, au lieu de regagner le ciel où il est attendu.

 Scintille, jeune ondine échappée de sa communauté et Aéria, fée des renaissances venue récupérer l'enfant, uniront leurs forces pour le soustraire aux ténèbres. C'est sous le marais de Méandre, aidées de quelques prisonniers, que tous trouveront finalement réponse à leurs propres tourments.

 De périple en surprise, de danger en énigme...leur parcours sera jalonné de rencontres étonnantes et mystérieuses. Les profondeurs de la Terre dévoileront peu à peu des secrets insoupçonnés. Le merveilleux côtoiera...le cocasse, la perfidie...l'amour.

 Les révélations perceront peu à peu les croyances, entraînant chacun vers un cheminement aussi inattendu que féerique !

 

Repost 0
Published by Aniélys - dans Mon livre
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 20:16

 

Ce lutin s'est échappé de mon livre pour faire connaisance avec vous. Eh oui, cela peut arriver, mais seulement parce que ce site est magique, vous vous en doutez bien ! 

Lutinous est  gentil comme un baiser d'enfant, un brin canaille, juste ce qu'il faut pour le rendre craquant ...mais aussi, hélas, un peu voleur à ces heures. 

Oh oh ! Le coquin tient à vous expliquer quelle en est la raison. Je lui laisse la parole, sinon il va se mettre à bouder ! Et un lutin boudeur....c'est deux heures de malheur !

-" Pfff, ne l'écoutez pas ! Elle blague ! Bon, c'est vrai que je suis vaguement chapardeur, mais c'est plus fort que moi ! Pour tout vous dire, j'adore les plantes ! Je suis celui qui dépouille les lopins bien garnis. Je prélève, racines, boutures et plants de fleurs...pour les installer près de ma maison. Voyez mes larcins ne sont pas bien méchants. En tout cas, si vous voulez en savoir plus sur moi et mes petites manies, retrouvez-moi vite dans les aventures de "L'enfant des Limbes" . Il s'y passe de ces choses ! A vous défriser le barbichou ! (proverbe lutin) Alors, à bientôt, j'espère ?" 

Excusez son langage quelque peu...lutinesque ! Pour votre gouverne, sachez que le barbichou est la barbe -ô combien sacrée"- des lutins. Quant à la défriser...hum....il faudrait y mettre cent ans (rires) !

A bientôt

Aniélys 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Aniélys - dans Rêveries
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 19:46

 

 

 

 

 

 

 JE VOUS PRESENTE :

 

Aniélys, Impératrice de Féerie, monde magique peuplé de fées, lutins, gnomes et autres esprits de la nature… Elle fait partie de la corporation des Sylphes ( fées des airs) et vit retirée dans les profondeurs de la Terre, au sein d’un royaume fabuleux et irréel. De retour de son voyage aux confins de l’espace, elle revient avec un livre magique, celui de leur Prophétie. Ce livre marquera l’avènement d’un nouvel âge, dès qu’elle commencera à le lire. L’Impératrice caresse en effet l’espoir d’unifier un jour fées et humains, grâce à un enfant -un enfant des limbes- afin de panser ensemble les blessures de la Terre.

 

Scintille est une ondine, belle comme une légende, fée des eaux du Lac de cristal où elle vivait avant de s’en échapper. Rebelle, déterminée à vaincre le sort qui empêche les ondines d’avoir des enfants, elle bravera les interdits pour regagner la surface. Une aventure hors du commun l’y attendra, qui lèvera peu à peu les mystères douloureux de son passé, l’éloignant de sa communauté,  pour l’amener vers de nouveaux amis, une destinée inattendue et... un amour qu’elle n’attendait plus.

 

Aéria est une fée céleste, appartenant à  l’ordre des Aériennes régi par les Anges. Elle est jolie et résolue comme un Archange à combattre le mal. Aéria vit sur une île un peu particulière, un vaisseau nuageux qui navigue au sein de l’Univers, au gré de ses missions. Le rôle premier de ces fées est de veiller à récupérer les enfants morts-nés qui n’ont pas reçu la protection du baptême, pour les soustraire aux Ténèbres. Aéria descendra sur Terre, afin de ramener Feu Follet auprès de son peuple. Seulement, rien ne se déroulera comme elle l’avait prévu. De nombreux obstacles jalonneront sa mission, freinant immanquablement sa démarche. Cependant, de belles  rencontres l’attendront aux détours de ses recherches, ainsi qu’une étonnante et fabuleuse amitié. 

 

Méandre est une dryade, fée des bois,  déchue de ses droits féeriques, de sa beauté, pour avoir commis par le passé une terrible erreur.  Prisonnière de la malédiction -qui résulte de cette faute- elle ne cesse d’alimenter sa hargne par ses écarts de conduite, s’enlisant chaque jour un peu plus dans son aveuglement. Elle vit entourée de cinq hommes, ses esclaves, que Méandre séquestre avec elle sous son marais, son lieu de résidence désormais. Jusqu’au jour où les énigmes imposées par son châtiment l’obligeront à taire ses griefs, afin d’avancer avec les prisonniers vers des mondes oubliés, détenteurs de vérité et de délivrance.

 

 

Feu Follet  est l’enfant des limbes  qu’Aéria est chargée de ramener au sein de son royaume. Le bébé sera l’enjeu de forces qui s’opposent, celle de l’ombre et de la lumière. Car , son destin hors du commun, le vouera à aider l’humanité et le royaume de Féerie dans des temps futurs. Mais pour l’heure, enlevé aux fées, le malheureux petit est ballotté de monde en monde....

 

Dudule est une adorable libellule bleue, espiègle et fantaisiste à qui il arrive bien des déboires. Son  langage imagé et truculent en fera sourire plus d’un. Dudule est la confidente d’Aéria et la suivra comme son ombre dans toutes ses aventures. Son rôle, décisif la plupart du temps, la distingue au titre de « mascotte ».   Elle sera tout au long du conte  d’un grand réconfort pour la belle aérienne.

 

Tuffe est un fourmilion, race vaguement parente des libellules. Il possède l’accent du midi dont il est originaire. Un brin moralisateur, il anime bien souvent des brasiers dans les prunelles de Dudule. Amoureux de la jolie libellule depuis qu’il a posé ses yeux sur elle, il ne voit plus qu’elle et  « sa particularité »  (à découvrir dans le livre). Ils passent néanmoins leur temps à se disputer, car leurs points de vue divergent très souvent ! Tuffe en est souvent désespéré, mais il finit toujours par céder !

 

LES PRISONNIERS :

 

 

Sébald est le pilier des prisonniers. Ingénieux et courageux, il communique ardeur et combativité à ses amis. Il est celui sur qui l’on se repose. Sébald  a mis à jour la première énigme de la malédiction de Méandre. Cette dernière lui voue une admiration quasi amoureuse qui le fait enrager et le met sur ses gardes. Sébald, retenu sous le marais depuis plusieurs décennie, compte bien sortir ses compagnons de l’enfer où ils vivent et s’emploie à chercher la seconde charade avec force détermination.

 

Hector est le patriarche, le plus vieux résident du marais. Plus de cent ans qu’il est auprès de Méandre. Il est le confident des prisonniers, un grand-père pour quelques-uns, un ami pour d’autres…Il s’avèrera très proche de Scintille à un moment donné de l’histoire.

 Maxime est un jeune dandy, suffisant, et toujours insatisfait. Il possède néanmoins un don remarquable pour l’écriture, dont il se servira plus tard pour décrire leurs aventures.

 

 

 Chris est un adolescent turbulent d’une quinzaine d’années, le plus jeune des compagnons du marais. Sa jeunesse est une bouffée d’air frais pour les prisonniers. Son agilité lui a valu le surnom de « tige acrobatique ».

 

 

Paulô est une force de la nature. Un colosse empreint de discrétion et de gentillesse. Il est très proche de  Sébald.  Son personnage deviendra déterminant dans le tome 2 de L’Enfant des Limbes.

 

 

Bien d’autres  personnages encore, attendent le lecteur, tout au long de ce conte. Des personnages éclairs, attendrissants pour la plupart, qui ne demandent qu’à être découverts au fil des pages.

Je vous souhaite bonne lecture en compagnie de tout ce petit monde...

Isabelle

 

 

Repost 0
Published by Aniélys - dans Mon livre
commenter cet article